Deviens le maître de ton avenir
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Jouons ensembles, veux-tu bien? [PV : Keitaro Hayashi]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Elric Hamilton
Chef des hybrides~
avatar

Messages : 33
Date d'inscription : 30/09/2012

MessageSujet: Jouons ensembles, veux-tu bien? [PV : Keitaro Hayashi]   Dim 7 Oct - 21:53

Le soleil était rayonnant aujourd'hui... Un peu trop peut être pour l'hybride qu'était Elric. Ce dernier avait passé toute la nuit à servir coktails sur coktails à ses clients du Béhémot Alpha, et ne pas avoir de rideau à sa fenêtre le dérangeait au plus haut point, surtout qu'il n'avait put mettre le grappin sur personne pour monter avec lui.
Il soupira, il n'aimait pas dormir seul, et Kuro, son chat noir, avait décidé de fuguer... Il passa une main ensommeillée dans ses cheveux. Il frôla au passage une de ses oreilles qui tiqua. Il serra alors les dents. Il maudissait sa forme hybride, elle lui rappelait sans cesse qu'il n'était qu'un pion de Fal'Cie, et qu'il ne pourrait jamais se défaire de cette condition. Il ferma les yeux. Il était pitoyable, il s'en rendait compte, mais il se voilait la face pour l'oublier.
Il fronça les sourcils. Sa main passa sur son visage, puis s'arrêta au niveau de son coup. Il la glissa sur sa nuque, et caressa l'endroit où une puce avait été insérée. Il pinça sa peau, jusqu'à la faire étouffer un gémissement. Il avait sentit le petit bout de métal sous ses doigts, mais impossible de l'enlever sans risquer la mort... La mort était ce que redoutait Elric plus que tout au monde. C'est pour ça qu'il avait renoncé à sa fierté... Pour survivre.
Le félin soupira de nouveau et entreprit de se lever. Il prit une douche. L'eau chaude sur sa peau nue lui faisait le plus grand bien, et le fait qu'il soit un chat n'y changeait rien. Une fois totalement réveillé, il décida qu'il passerait la journée dans le parc, à faire danser ses marionnettes pour des enfants. Il leur raconterai des histoires que son père lui avait conté avant, et auxquelles il ne croyait plus depuis longtemps. Sur ses lèvres se dessina alors un sourire sarcastique. Pourquoi faisait-il ça? Pourquoi voulait-il voir sourire ces enfants? Pour oublier ce qu'il lui était arrivé, ou bien, pour se faire pardonner tout le mal qu'il avait fait, et qu'il ferait encore? Il ricana, c'était pathétique.
Il s'habilla rapidement, et se prépara un café noir pour lui donner un coup de fouet dès le matin. Puis, il prit ses affaires qu'il rangea dans un grand sac, et sortit, prenant la direction du grand parc de Kamiki.
Sa démarche était hautaine et gracieuse. Il fixait avec dédain les passants qui posaient leur regard sur sa personne. Il les détestait! Il les haïssait d'être aussi insouciants et inconscients, d'être tout simplement heureux... Et il les enviait pour la même raison.
Sa queue balaya l'air rageusement derrière lui. Il ne voulait pas penser à ça. Il devait se concentrer sur sa mission, même s'il s'accordait de temps à autres quelques pauses pour divertir les marmots du parc.

Une fois à destination, il installa toutes ses affaires. Les enfants, en le voyant se précipitèrent vers lui, sous le regard bienveillant de leurs mères. Elric soupira, il appréciait la compagnie des plus jeunes, ils étaient les seuls dont l'insouciance ne le dérangeait pas. Il attacha alors à ses doigts les ficelles de ses poupées, et se cacha derrière son théâtre de marionnette. Il commença alors son récit. Tout au long de l'histoire, les enfants poussaient des cris de joies ou de terreur, selon l'évènement, et à la fin, des sourires illuminés rayonnaient de leurs petits visages ronds. Elric était heureux de les voir ainsi, même si au fond, il ne croyait pas un mot de ce qu'il leur racontait, il était près à faire semblant pour vivre encore et encore ces moments de pure illusion, mais tellement plaisante.
Soudain, il remarqua quelqu'un qu'il n'avait jamais vu. Un homme fixait la scène au loin. Les sens du félin l'avertirent qu'il n'était pas humain, mais sans plus. La curiosité le piqua. Un étranger? Il pourrait faire une excellente recrue pour le Maître.
Elric balaya rapidement les remords qu'il pourrait avoir à condamner un homme à la même souffrance que la sienne et s'approcha du nouveau venue. Son sourire narquois n'inspirait rien de bon, et le ton mielleux avec lequel il s'adressa à l'inconnu encore moins... Du moins, pour une personne le connaissant. Il fit son possible pour paraître le plus sympathique du monde, même si au final, une aura malsaine finissait toujours par émaner de lui.

- Tiens, bonjours vous... C'est bien la première fois que je vous vois à l'une de mes représentations... Êtes-vous un étranger?

La question était indiscrète, mais le félin n'en avait cure. Il dévorait son interlocuteur des yeux. Celui-ci était charmant, et tout à fait au gout de notre chat, surtout les yeux. Elric humecta ses lèvres d'un air gourmand, et sans attendre de réponse, reprit la parole.

- Si c'est le cas, je serai ravi de vous faire visiter...

Il appuya bien sur le mot "ravi", de fait à laisser planer un doute quant à ses réelles intentions. Il osait espérer que son interlocuteur ne s'enfuirait pas. Peut être l'insulterait-il, et cela serait réellement plaisant...
Oui, réellement...

_________________

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Invité, ta souffrance est mon extase~

Spoiler:
 




Merci Light :3


Dernière édition par Elric Hamilton le Lun 8 Oct - 18:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Keitaro Hayashi
Professeur ~


Messages : 73
Date d'inscription : 26/12/2011

MessageSujet: Re: Jouons ensembles, veux-tu bien? [PV : Keitaro Hayashi]   Lun 8 Oct - 11:44

Le soleil, le bon temps, les nuages: Keitaro allait retrouver la nature. Du moins, dans un espace beaucoup moins cloîtré que dans l'académie. C'était certain. Le canin optait pour une promenade au parc, le parc qu'il n'avait d'ailleurs pas encore visité. C'était une bonne raison d'y aller: en tant que professeur, il devrait connaître les alentours...

Le parc était réputé pour sa magnifique vue sur la ville de Kamiki. Raison de plus pour le tourisme. L'hybride finissait par s'aventurer hors du terrain académique après s'être changer en tenue plus décontractée. Pourtant, il n'avait pas délaisser ses habitudes. L'herbe était bien verte, les fleurs étaient fleuries: Keitaro s'en foutait, il voulait juste sa liberté. Rien d'autre. Juste ceci le rendait heureux. Après tout, c'était bien l'hybride d'une bête sauvage. Bref. Il arrivait sur les lieux, et s'y baladait. Le rire des enfants le perturbait: ça signalait qu'il y avait de la bonne chair fraîche. Et si sa mentalité de loup s'éveillait et qu'il essayait de croquer un de ces derniers, juste devant leur mère ? Et s'il finissait par être enfermer à jamais dans cette pièce aux lourds barreaux de fer car il avait tenter de commettre un crime ? Tant pis, son envie de manger attendra.

Non loin de sa position se trouvait une sorte de théâtre de marionnettes. Il regardait de loin. Non pas le spectacle, mais les enfants. Il avait faim, très faim. La chair fraîche lui manquait beaucoup trop, mais pas assez pour qu'il ait des hallucinations. Encore heureux. Pourtant, il tournait à présent la tête vers l'animateur: c'était un félin. Faisait-il cela pour piéger les enfants et s'en faire un goûter ? Non. Ce n'était sûrement pas ça. C'était sûrement pour le bonheur des enfants. Horreur.

Le félin semblait l'avoir remarquer et commençait à s'approcher. Les enfants étaient donc libres, adieu dîner.

- Tiens, bonjours vous... C'est bien la première fois que je vous vois à l'une de mes représentations... Êtes-vous un étranger?

Il était là, l'animateur félin était devant Keitaro. De son air sauvage, Keitaro évitait de montrer les crocs, pas question d'attaquer un pauvre inconnu qui semblait vouloir sympathiser. Pourtant, avant de répondre, le félin continua sans laisser de chance à Keitaro de répliquer.

- Si c'est le cas, je serai ravi de vous faire visiter...

Etait-ce une tentative d'avoir Keitaro prit à son piège ? Et puis, de toute manière, il serait mieux avec un guide. Cela diminuerait les chances de se perdre.

- Cela est proposer si gentillement. Premièrement, savez-vous où pourrais-je trouver de quoi me nourrir ?

Un sourire montrant les dents accérées du canin se mit en place sur le visage de ce dernier. Ainsi, il dévoilait sa forme hybride, sa queue ainsi que ses oreilles touffues surgissaient.

- De la viande fraîche, de préférence.

A considérer à présent comme un carnivore, un prédateur. Il dévoilait sa vraie nature, enfin, sa double personnalitée qui n'attendait que cela depuis longtemps.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elric Hamilton
Chef des hybrides~
avatar

Messages : 33
Date d'inscription : 30/09/2012

MessageSujet: Re: Jouons ensembles, veux-tu bien? [PV : Keitaro Hayashi]   Lun 8 Oct - 18:24

- Cela est proposer si gentillement. Premièrement, savez-vous où pourrais-je trouver de quoi me nourrir ?

Elric haussa un sourcil, déçu par la demande de son interlocuteur, néanmoins, il ne le fut pas longtemps, lorsque l'homme laissa apparaître un sourire éclatant, d'où dépassés d'impressionnants crocs. Les yeux du félins s'écarquillèrent, mais sa surprise ne fit que s'agrandir lorsqu'une queue touffue et des oreilles canines firent leur apparition.

- De la viande fraîche, de préférence.

Les eux d'Elric s'étrécirent, et un sourire se dessina sur ses lèvres. Il avait à faire à un hybride, tout comme lui, mais pas n'importe lequel. Un loup. Le félin se lécha d'un air gourmand les lèvres. Il avait, du moins le pensait-il, vraiment bien choisi sa proie. Il déclara alors

- Oh, je me constituerait volontiers comme repas, si je n'avais pas quelque chose d'important à faire de ma vie...

Elric se retourna pour aller chercher ses affaires, rangées dans son sac, surveillant du coin de l'oeil la réaction du loup. Lorsqu'il revint, il ajouta alors en soupirant, l'aire déçu.

- Enfin, je ne suis pas sûr que ma chaire vous fasse autant saliver que celle d'un enfant grassouillet.

Sa queue balaya doucement l'aire. Il guettait avec délice l'expression de son interlocuteur. Il essayait de voir les limites que pouvait atteindre cette personne, et pour cela, il la titillait discrètement. Néanmoins, sa déclaration était pour le moins... Ambiguë... Même pour une personne candide.
Elric fit claquer sa langue et afficha un sourire éclatant, qui n'allait pas vraiment avec la lueur de ses yeux. Posant son regard doré sur le loup, il daigna enfin lui répondre en faisant mine de s'avancer dans une direction.

- Je connais en effet un endroit où l'on peut vous servir tout, je dis bien tout, ce que vous demandez, et à prix d'ami en plus...

Le félin passa ses doigts sur ses lèvres d'un geste pour le moins suggestif en se retournant vers le loup. Il faisait référence au Béhémot Alpha où, pour peu d'avoir les moyens, ou de connaître les bonnes personnes, il était possible d'avoir réponse à n'importe quelle demande. Une fois, Elric avait du mettre en place pour un client important une séance de torture, où la victime était un gringalet qui avait osé lui prendre son tabouret. Le félin avait trouvé sa excentrique de la part de son client, mais au final, il s'était bien délécté des cris du jeune homme, et puis, on l'avait bien payé.

- Mais rassurez moi, vous n'êtes pas du genre à avoir peur des objets tranchants, monsieur... ?

Double question peu rassurante. Néanmoins, Elric était désormais convaincu qu'il avait éveillée la curiosité de son interlocuteur, que celui ne se laisserait pas effrayer par un simple chat, et qu'il le suivrait jusqu'à destination.
Le félin fut enchanté par cette perspective.

_________________

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Invité, ta souffrance est mon extase~

Spoiler:
 




Merci Light :3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Keitaro Hayashi
Professeur ~


Messages : 73
Date d'inscription : 26/12/2011

MessageSujet: Re: Jouons ensembles, veux-tu bien? [PV : Keitaro Hayashi]   Lun 8 Oct - 19:16

- Oh, je me constituerait volontiers comme repas, si je n'avais pas quelque chose d'important à faire de ma vie...

Keitaro se demandait quel goût avait un félin. Mais il préférait plutôt les proies habituelles. Son envie de goûter quelque chose d'exotique n'était pas au rendez-vous, et puis, il ne détestait pas pour autant les félins. La guerre entre les deux spécimens ne l'intéressait pas: il trouvait ça ridicule. De plus, pendant que le canin réfléchissait, Elric s'était éclipser pour ranger son matériel. Pourquoi prenait-il autant de temps ? Keitaro n'était pas patient. Pas du tout. Pourtant, le félin revint par la suite, déclarant:

- Enfin, je ne suis pas sûr que ma chaire vous fasse autant saliver que celle d'un enfant grassouillet.

Le professeur n'espérait pas non plus que sa chair avait le même goût, il aurait très bien pu se nourrir uniquement de chats, du matin au soir même si cela pourrait provoquer un sentiment de dégoût envers l'espèce. De toute façon, la chair des proies d'origine était meilleure. Ainsi, son interlocuteur lui répliqua d'un sourire colgate qui mit en valeur son regard d'or.

- Je connais en effet un endroit où l'on peut vous servir tout, je dis bien tout, ce que vous demandez, et à prix d'ami en plus...

Son oreille droite ornée d'une boucle d'oreille émeraude gigotait, et sa queue remuait. Le fait que son guide connaisse un endroit pour manger l'enchantait de joie. Endroit qui, apparement, laissait un tarif intéressant. Il pouvait se régaler là-bas, c'était certain. Jamais la chance n'avait autant sourit à Keitaro, ou était-ce une pensée naïve de sa part ? De toute manière, le signe du félin confirmait sa pensée, et miaula par la suite:

- Mais rassurez moi, vous n'êtes pas du genre à avoir peur des objets tranchants, monsieur... ?

Les objets tranchants, Keitaro avait connu ça toute sa vie. Après tout, avoir vécut dans les armes, en avoir une phobie serait dérangeante. Il ne pourrait même pas faire la cuisine par lui-même s'il avait peur des couteaux !

- J'aime les objets tranchants. Ce n'est pas un problème. déclara-t-il sur un ton satisfait.

Enfin, il regardait aux alentours. Où ce restaurant, ce bar, ce bistrot se trouvait-il ? Il n'en avait pas la moindre idée et devait attendre son guide. Cela lui fera une fois de plus, faire du tourisme. Et avec de la bonne compagnie en plus, une compagnie fort charmante ! Cela l'enchantait toujours autant, et avait réellement hâte d'y entrer.

- Viendrez-vous manger en ma compagnie ?

Question indiscrète, mais il devait savoir. Il pourrait déjà préparer quelques sujets de discussion s'il se joignait à lui. Ou alors, l'ambiance serait déjà à son comble dans l'endroit indiqué ? Il ne savait pas, et attendrait. D'ailleurs, les présentations n'étaient toujours pas faites. « Nous les ferons sur le chemin, après tout. » pensait le canin, « Ce sera du temps de gagner. ».

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elric Hamilton
Chef des hybrides~
avatar

Messages : 33
Date d'inscription : 30/09/2012

MessageSujet: Re: Jouons ensembles, veux-tu bien? [PV : Keitaro Hayashi]   Lun 8 Oct - 20:17

- J'aime les objets tranchants. Ce n'est pas un problème.

Elric laissa échapper un bref ronronnement. La compagnie du canin commençait à l'enchanter au plus haut point, et la tournure que prenait les évènements lui laissaient entrevoir une soirée assez plaisante. Néanmoins, si son désir d'avoir compagnie le soir était fort, il fut surpris de la demande de son interlocuteur. "Viendrez-vous manger en ma compagnie ?". Tellement surpris qu'il fixa un instant le loup, sans rien dire, la bouche légèrement ouverte, et une oreille légèrement pendante, signe de sa totale incompréhension. Son expression présente était en total contraste avec son sourire d'un peu plus tôt, mais il se reprit bien assez vite. La perspective de manger en compagne aussi charmante l'enchantait au plus haut point, et le sourire qu'il afficha, jusque là différent des autres, était bien plus sincère que ses prédécesseurs.

- Manger, je ne sais pas, je n'ai pas l'appétit d'un carnivore, mais j'avoue que vous tenir compagnie ne me dérangerait pas.

Elric se retourna alors et fit signe de la queue à son interlocuteur de le suivre. Il cala son sac entre sa hanche et son bras, la hanse étant trop petite. L'objet semblait bien trop grand pour lui, mais l'hybride gardait tout de même cette démarche hautaine et gracieuse à la fois qu'était la sienne. Il s'assurait de temps en temps que le loup le suivait toujours, mais il n'avait pas à s'inquiéter, le canin était toujours là. Les passants leur jetaient souvent des regards surpris, mais, les oeillades courroucées avec lesquelles Elric leur répondait les dissuadaient de s'attarder d'avantage.
Ils arrivèrent rapidement à l'entrée de se que l'on pourrait qualifier de l'entrée du territoire des truands. Elric soupira pour lui même. Ces hommes se croyaient tout permis... Il avait hâte que le maïtre lui donne l'ordre de les détruire, histoire de ne plus avoir à supporter leur idiotie sans nom.
L'ambiance qui se dégageait des ruelles sombres contrastait nettement avec celle du parc de Kamiki. Elric ne douta pas un instant que cela ne dérangerait pas plus que ça le loup, mais il se tourna néanmoins vers lui pour l'informer.

- Vous l'avez sans doute remarqué, mais nous changeons de... Zone dirons nous. Je peux vous assurer qu'il n'y a rien à craindre, je suis assez connu dans le milieu.

Il lança un sourire qui se voulait rassurant à son interlocuteur et il attendit que celui ci se positionne à ses côtés pour reprendre sa marche.
Le peu d'éclairage qu'il y avait dans cet endroit correspondait parfaitement au félin. Celui-ci se sentait nettement plus à l'aise dans ce décor, il n'avait maintenant plus rien à voir avec le marionnettiste d'un peu plus tôt.
Incommodé par le silence, l'hybride prit alors la parole.

- Mais au fait, je me rend compte maintenant que nous ne nous sommes pas présentés... En ce qui me concerne, vous pouvez m'appeler Elric...

Il attendit patiemment la réponse du loup. Puis, ils arrivèrent peu de temps après devant le bar mentionné un peu plus tôt. L'endroit, vu de l'extérieur ne payait pas de mine. Il y avait au dessus de la porte une enseigne lumineuse rouge qui disait "Béhémot Alpha". Avant que le félin ne prenne le contrôle du bar, si on pouvait dire ça comme ça, il manquait souvent des lettres, mais depuis sa venue, il mettait un point d'honneur à ce que l'entrée soit présentable.

- Nous y voilà...

Il entra dans le bâtiment sans plus de cérémonie. Il n'y avait pas grand monde à cette heure-ci, seul quelques habitués qui étaient servis par deux serveurs empotés qu'Elric avait engagé par pitié pour eux. Au moins, il ne s’ennuyait jamais avec ceux là.
Il désigna un tabouret haut devant le comptoir du bar à l'autre hybride et l'informa.

- Installez-vous, je vous laisse un instant, le temps de ranger mes affaires et de me changer, et je suis tout à vous.

Le félin jeta de nouveau un regard gourmand sur le loup. Ce dernier était resté stoïque devant les avances du chat, et celui ci en avait était quelque peu vexé, à croire qu'il n'avait pas remarqué, ou tout simplement pas relevé celles-ci.
Elric s'éclipsa alors rapidement dans une salle derrière le comptoir, et emprunta un escalier qui menait à son appartement. Il jeta négligemment son sac sur sa table de nuit, et enfila rapidement une chemise et un veston aux couleurs sombres. Il n'avait pas besoin de changer de pantalon, et il n'avait pas plus envie que ça de faire attendre son "invité". Dans "parfait accoutrement du barman", Elric redescendit et s'accouda au comptoir ou était assis le loup. Sa queue se balançait négligemment, et il murmura à l'oreille du canin un "Alors, qu'est ce que je vous sers?" d'un ton languissant. Il se recula quelque peu et attendit la réaction du canin.

_________________

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Invité, ta souffrance est mon extase~

Spoiler:
 




Merci Light :3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Keitaro Hayashi
Professeur ~


Messages : 73
Date d'inscription : 26/12/2011

MessageSujet: Re: Jouons ensembles, veux-tu bien? [PV : Keitaro Hayashi]   Lun 8 Oct - 21:02

Suite à la demande du canin, Elric s'en trouvait apparement surpris, tellement surpris qu'il perdit légérement contrôle bien qu'il se rattrapa bien vite. Au moins, le félin avait accepter l'invitation de Keitaro. C'était déjà ça, et il ne serait pas tout seul à manger. Aussitôt, le félin se retourna et se mit à marcher, faisant signe de la queue pour avertir ce dernier à le suivre. C'était fait: le loup le suivait tout en regardant sa démarche hautaine et gracieuse. Il ne voyait pas ça tout les jours, et trouvait cette démarche forte agréable. Par ailleurs, certains passants les regardaient. Keitaro leur répondait par un simple grognement, rien de bien méchant.

Ils arrivèrent finalement. Le paysage, et la zone avait changés: on pouvait facilement distinguer et comparer les deux "territoires". Le félin lui fit aussitôt remarquer, laissant le canin observer.

- Vous l'avez sans doute remarqué, mais nous changeons de... Zone dirons nous. Je peux vous assurer qu'il n'y a rien à craindre, je suis assez connu dans le milieu.

Il continua d'un sourire quelque peu rassurant envers le spécimen carnivore qui lui répliqua un remuant de queue exprimant sa joie. L'environnement n'était ni trop sinistre, ni trop joyeux. C'était une atmosphère que le professeur appréciait.

- Mais au fait, je me rend compte maintenant que nous ne nous sommes pas présentés... En ce qui me concerne, vous pouvez m'appeler Elric...

C'est vrai qu'ils ne s'étaient pas encore présentés. Keitaro qui avait prévu de faire ça en cours de route avait totalement oublié... l'environnement l'avait juste fasciné. Pourtant, il n'allait pas ne pas répondre, au contraire, il fut heureux de connaître l'identité de son interlocuteur.

- Pour ma part, appelez-moi Keitaro. Vous pouvez me tutoyer si le coeur vous en dit...

Un sourire se présenta sur le doux visage du professeur, destiné à Elric. Sans doute, il n'allait pas sourire à un arbre. Ils continuèrent leur chemin avant d'atterir devant l'endroit indiqué. C'était... original. Il pensait sûrement cela en observant le restaurant.

Puis, ils rentraient à l'intérieur. Le félin lui désignait directement une place, avant de s'éclipser encore une fois. Keitaro s'y installait, finalement beaucoup plus intrigué par les deux boulets de serveurs. « Pathétique. » pensait-il. Son peu de sympathie laissait à désirer: maintenant qu'il était dans le fameux bar, il pouvait manger. Enfin. Elric arrivait finalement en une tenue bien sympathique qui plaisait au professeur. Il s'accouda sur le bar, se penchant vers l'oreille du canin et lui murmurait ces quelques mots.

- Alors, qu'est ce que je vous sers ?

Son ton n'était pas pour le moins déplaisant envers le canin, qui lui répondit d'un large sourire où il pouvait contempler ses crocs. Il finissait par légérement se mordre la lèvre, ne sachant pas quoi choisir. Plutôt du boeuf, ou du lapin ? Ou encore de l'agneau ? Le choix était vaste, mais le loup finissait par opter son choix.

- La spécialité en matière de viande, une boisson de votre choix, et peut-être... vous ?

Cette dernière réponse était lié à sa double personnalité, en tant normal il ne se serait jamais prit au jeu du félin. Mais bon, pour une fois qu'il pouvait s'exprimer sur un autre trait, autant en profiter. Ainsi, il remuait légérement la queue et laissait légérement pendre son oreille gauche.

- Vous savez, vous êtes l'une des premières personnes avec qui je mange à l'extérieur.

Un sourire s'aggrippait au visage de ce dernier à nouveau. Même s'il faisait ça pour s'amuser, autant rendre l'ambiance un peu plus délicate bien qu'il ne pensait pour le moins du monde à s'aventurer dans une relation.

- Parlez-moi un peu plus de vous, voulez-vous, Elric ? Je serai curieux d'entendre ce que vous avez à dire sur votre personne.

Curieux, il l'était. Et puis, autant s'en faire un ami plutôt qu'un ennemi. Engager la conversation ne dérangeait guère Keitaro qui se sentait légérement ennuyer. Au moins, il n'y avait pas une foule qui déjeunait ce qui laissait l'ambiance calme et paisible.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elric Hamilton
Chef des hybrides~
avatar

Messages : 33
Date d'inscription : 30/09/2012

MessageSujet: Re: Jouons ensembles, veux-tu bien? [PV : Keitaro Hayashi]   Lun 8 Oct - 22:54

Elric détourna quelque peu son attention du canin qui sembla réfléchir un instant à ce qu'il allait commander et eut un léger sifflement mécontent lorsque l'un des serveurs trébucha. Ce dernier se rattrapa à temps et fila en cuisine d'un air apeuré. Ce laps de temps permit au dénommé Keitaro de choisir ce qu'il voulait.

- La spécialité en matière de viande, une boisson de votre choix, et peut-être... vous ?

Le félin fut surpris d'entendre ça, mais il n'en démontra rien, au contraire, ses yeux s'étrécirent d'un air ravi. Bien qu'il doutait que le loup dise ça sérieusement, Elric était satisfait qu'il se prenne enfin au jeu. Il répondit alors d'un miaulement "Aucun problème". D'un battement de queue, il attira l'attention du serveur encore présent dans la salle, et lui dit silencieusement d'aller chercher la commande qu'ils avaient reçu ce matin et de la découper. Le jeune homme sembla hésiter, aussi, le félin appuya d'un mouvement vif de la tête qui signifiait "Bouge toi, ou je déduis ça de ton salaire". Habitué au langage codé de son patron, surtout quand il s'agissait de menaces, le serveur partit lui aussi au trot dans la cuisine pour aller chercher un morceau imposant de viande. La voix de Keitaro se fit alors à nouveau entendre.

- Vous savez, vous êtes l'une des premières personnes avec qui je mange à l'extérieur.

Un "Ah?" quelque peu étonné sortit de la bouche du félin. Celui-ci n'était pas tellement surpris car il pensait que le canin était nouveau dans la ville, mais Elric ne s'attendait pas à ce qu'il le lui dise comme ça, de but en blanc. Un discret sourire étira ses lèvres et il déclara charmeur.

- J'espère bien que ce ne sera pas la dernière fois que nous nous rencontrerons...

Bizarrement, Elric était sincère, il se surprit à apprécier la compagnie du loup. Il eut un léger ricanement. Cette impression passerait après avoir réussi à passer une nuit avec le canin, ou après quelques jours si son charme n'avait pas opéré. Le félin s'accroupit après avoir admiré un bref instant le sourire du canin. Il fouilla sous le bar une bouteille de vin, puis, au final, ne trouvant aucun vin qui convenait, il décida qu'il préférait faire gouter un cocktail au canin. Il se releva alors pour récupérer un verre et les quelques ingrédients qui lui permettraient de préparer la boisson. Il mélangea le tout dans un shaker. Keitaro prit de nouveau la parole, et ce qu'il dit déstabilisa le chat.

- Parlez-moi un peu plus de vous, voulez-vous, Elric ? Je serai curieux d'entendre ce que vous avez à dire sur votre personne.

Le bruit du shaker remué ralentit quelque peu. Elric ne s'attendait pas à ce genre de question, d'entrée de jeu. Bien sûr, il s'était créée une nouvelle histoire quelque peu inspirée de la sienne, mais invariablement, la même question lui rappelait les mêmes souvenirs. Sa queue s'agita de manière irritée et ses oreilles remuèrent. Il posa le shaker sur son plan de travil et se retourna pour face à son interlocuteur. Un sourire narquois était affiché sur son visage, et après avoir laissé échapper un léger ricanement, il prit la parole.

- Ha! Mon histoire... Vous savez, il n'y a pas grand chose à dire... Mes parents sont morts quand j'étais enfant. Je me suis débrouillé. J'ai sut trouver les bonnes personnes et j'en suis arrivé là... C'est tout.

Son air ironique n'avait pas disparu, mais son moral en avait prit un certains coup. Il se rendit compte qu'il avait certainement dut paraître désagréable aux yeux du loup, et c'était un mauvais point, mais celui-ci pouvait parfaitement comprendre que le chat ne veuille pas s'étendre sur le sujet, au vue du résumé qu'il venait d'entendre. Elric prit alors un air boudeur, puis, il lança un regard à Keitaro et déclara.

- Désolée, je n'aime pas vraiment "parler de moi"... Le passé est le passé, même si je le voulais, je ne pourrais pas le changer.

Il s'en retourna alors à la préparation du cocktail de son client. Il versa le tout dans un verre qu'il décora d'une tranche de citron et d'un petit parasol en plastique. Il n'avait jamais compris l'utilité de ce dernier, mais ça avait toujours de l'effet, alors, il avait prit l'habitude de le mettre. Il déposa la boisson devant le canin, et d'un sourire mystérieux, il déclara.

- Vous m'en direz des nouvelles..

Il semblait avoir effacé sa mauvaise humeur, ou l'avoir reporté sur quelqu'un d'autre, car, en s'excusant rapidement à l'intention de Keitaro, il s'éclipsa dans la cuisine. Un hurlement de colère retentit. On pouvait parfaitement distinguer les "Incapables et les "Bons à rien", mais pas le reste. Bien vite, les deux serveurs sortirent en courant de la cuisine où ils avaient fait une petite pause et se jetèrent au pied de Keitaro. Ils bredouillèrent des excuses, puis ils essayèrent de reprendre une activité. Elric était toujours en cuisine et s'occupait du repas de son invité. Un grésillement sortit de la cuisine, puis quelque minutes après, le félin revint une assiette à la main, l'air agacé. Il déposa son plat devant Keitaro en marmonnant "Ces deux là, j'vous jure..." Puis, reprenant un air professionnel, il posa son regard d'or sur le loup.

- Viande d'autruche. On m'en a venté les mérites et la tendresse. J'en ai commandé il y a quelques semaines, vous serez le premier à y gouter.

Il ajouta d'un air taquin en s'accoudant de nouveau au comptoir, son visage n'étant qu'à quelques centimètres de celui de Keitaro.

- J'espère que le menu vous... plaira

Il se lécha les lèvres d'un air suggestif, puis recula pour laisser le loup manger avec un minimum d'espace vital. Il attendait une quelconque réaction de son invité. Il n'avait pas faim, mais il avait hâte d'arriver au dessert, surtout si Keitaro était toujours d'accord pour le réclamer...

_________________

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Invité, ta souffrance est mon extase~

Spoiler:
 




Merci Light :3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Keitaro Hayashi
Professeur ~


Messages : 73
Date d'inscription : 26/12/2011

MessageSujet: Re: Jouons ensembles, veux-tu bien? [PV : Keitaro Hayashi]   Mar 9 Oct - 16:29

- Ha! Mon histoire... Vous savez, il n'y a pas grand chose à dire... Mes parents sont morts quand j'étais enfant. Je me suis débrouillé. J'ai sut trouver les bonnes personnes et j'en suis arrivé là... C'est tout.

Keitaro baissait les oreilles, il n'aurait jamais dû poser cette question. Peut-être ressentait-il la même compassion du félin, au fond de lui ? Peut-être était-ce le cas. Le bruit du shaker répondait à la pensée du canin: le moral de son guide avait sûrement baisser par sa faute. En tout cas, il ne se découragea pas et son interlocuteur reprit la parole, cependant en ayant une mine boudeuse.

- Désolée, je n'aime pas vraiment "parler de moi"... Le passé est le passé, même si je le voulais, je ne pourrais pas le changer.

Il comprenait tout à fait ce qu'il voulait dire, et tapait légérement le bar à l'aide de deux doigts pour essayer de combler le vide. Puis, levait la tête et lui fit un léger sourire pour essayer de le réconforter, peut-être son charme lui décrochera t-il un sourire ? Trop tard. Elric lui avait tourner le dos pour finir la préparation de la boisson, avant de la déposer délicatement devant Keitaro. Verre décoré même à l'aide d'un ridicule parasol mais qui faisait quand même tout son charme. S'il n'avait pas été là, le verre aurait été plus vide.

- Merci.

En tout cas, il se saisit du verre à l'aide de sa main droite et commençait à boire. Il aimait cet arôme, ce goût, ce parfum... bref. Il aimait cette boisson. En tout cas, pendant la dégustation du cocktail, Elric s'était éclipser en cuisine: on pouvait l'entendre grogner depuis le bar. « Les deux crétins de serveurs ont sûrement fait quelque chose qu'il ne fallait pas. » pensait Keitaro en sirotant le jus contenu dans la matière transparente. Malgré ça, la tranquillité qu'exigeait le canin avait disparu. Il avait désormais deux idiots à ses pieds s'excusant comme s'il était un dieu. Il grogna pour montrer son mécontentement, et les ignorait.

Pourtant, le félin arriva avec une grande assiette sur laquelle était déposée une belle tranche de viande. C'était de la haute qualité, et c'était certain. Le loup se mordit la lèvre de joie, laissant légérement dépassé sa langue. Sa queue remuait également, et frappait au passage - sans le faire exprès ? - un des serveurs imbécile.

- Viande d'autruche. On m'en a venté les mérites et la tendresse. J'en ai commandé il y a quelques semaines, vous serez le premier à y gouter.

Quel honneur Keitaro avait. Un sourire s'affichait encore une fois sur son visage, et un air satisfait ainsi qu'affamé se présenta. Le félin en avait profiter pour se rapprocher du visage à ce dernier, avant de se retirer plus loin pour lui laisser un minimum d'espace vital.

- Tout un honneur, j'espère pouvoir être à la hauteur.

En tout cas, son estomac serait aux anges, soit, il se mit à table. Il s'équipa à l'aide de couvert et mangeait morceau par morceau la matière saignante qui était présente dans son assiette. Keitaro n'avait aucun mal à mâcher la viande, rien ne résistait à ses crocs. Il était content.

- Quel régal.

Le loup avait déjà terminer de déguster son repas, avant de s'assuyer la bouche avec une serviette. L'assiette était vide, mais bien entendu, il restait un peu de sauce rouge. Tant pis, ce serait impoli de s'hydrater directement avec l'assiette. Il abandonna l'idée, et fixa à son tour le félin qui avait l'air d'être ravi.

Enfin, il croisa les bras et mit sa tête dans le creux qui était formé. Le professeur avait bien manger, son estomac était ravi, et l'envie de rentrer à l'académie diminuait. Il s'amusait bien à l'extérieur, et pouvait au moins être sous sa vraie nature ! Keitaro fixait toujours le barman lui servant de guide, et gigottait une de ses oreilles.

- Vous ne mangez pas ? Vous pourriez prendre un dessert en ma compagnie, si vous le désirez.

Proposition charmante envers son interlocuteur, il continua.

- Je ne suis pas très friand des choses sucrées, alors si on pouvait le manger à deux ça ne ferait pas de gâchi.

Keitaro relançait encore une raison pour qu'il vienne se joindre à lui. Tant qu'Elric ne le lâchait pas, ou ne l'abandonnait pas, il serait toujours amical envers ce dernier. Être agressif serait dommage après tout, envers un si joli félin... Le mâle continuait d'observer droit dans les yeux dorés de celui qui lui faisait face, à l'aide de ses pupilles émeraudes.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elric Hamilton
Chef des hybrides~
avatar

Messages : 33
Date d'inscription : 30/09/2012

MessageSujet: Re: Jouons ensembles, veux-tu bien? [PV : Keitaro Hayashi]   Mar 9 Oct - 18:36

- Tout un honneur, j'espère pouvoir être à la hauteur.

Elric sourit. Un honneur, ça oui. Keitaro ne pouvait pas s'imaginer à quel point. Le félin réservait souvent ces pièces de viandes à ses meilleurs clients, et d'un certains point de vue, il espérait que le loup en ferait partie.
...
Il se mordit la lèvre et regretta ses pensées. Non, tout ce qu'il voulait, c'était de la compagnie pour cette nuit, et rien de plus... N'est ce pas?... La voix ravi du canin le sortit brutalement de ses pensées.

- Quel régal.

Elric ronronna un bref instant, pour marquer le fait qu'il appréciait le compliment, et il observa en silence les moindres gestes de son invité. Celui-ci s'essuya d'abord la bouche, avant de jeter un bref regard à son assiette, il sembla quelque peu déçue, mais ne dit rien. Le félin souriait toujours, et ne quittait plus du regard le loup, qui le fixait aussi d'ailleurs. Ce dernier prit une pose qui lui sembla certainement plus confortable, et plongea ses yeux émeraudes dans ceux d'ors du chat. Quel plaisir pour celui-ci de pouvoir les contempler de cette manière...

- Vous ne mangez pas ? Vous pourriez prendre un dessert en ma compagnie, si vous le désirez.

Elric haussa un sourcil, et laissa s'échapper un "Hmm?" interrogateur d'entre ses lèvres. Il était vrai qu'à l'origine, Keitaro avait formulé la demande de manger avec lui. Le chat avait refusé, il évitait de manger durant le service, et de toutes manières, son appétit ne s'était toujours pas réveillé. Keitaro, sans se douter des pensées qui pouvaient animer le félin à prendre un dessert avec lui, poursuivit.

- Je ne suis pas très friand des choses sucrées, alors si on pouvait le manger à deux ça ne ferait pas de gâchi.

Un léger rire échappa au barman. Keitaro avait-il la moindre idée de l'effet que sa phrase pouvait provoquer chez lui? Le loup était-il naïf, ou jouait-il tout simplement avec les nerfs du félin? Peu importait, Elric semblait finalement ravi de la tournure des évènements, il paressait même avoir retrouvé un semblant de bonne humeur, aussi, il finit par accepter la proposition, non sans ajouter.

- Je pense qu'une fois que vous aurez goûté aux desserts que nous proposons, vous regretterez de vous être abstenu.

Il s'éclipsa pour la énième fois en cuisine, après avoir débarrassé les couverts et l'assiette de son invité. Il revint quelques minutes plus tard, portant deux petites assiettes rondes dans chaque main. Sur chacune d'elles trônaient fièrement un petit bout de tarte aux reflets jaunes. Petits? Oui, Elric non plus ne raffolait pas du sucré, surtout quand il n'avait pas faim. Il déposa pour la deuxième fois une assiette devant Keitaro, et annonça "Tarte au citron". Comme Elric tenait à préparer les desserts lui même, ne confiant pas forcément en ses serveurs, chaque jour avait son dessert, un seul, et pas un de plus, le félin ne disposant pas d'autant de temps qu'il l'aurait souhaité.
Il s'appuya sur le plan de travail, en face de son invité, à défaut d'avoir lui même en tabouret. Un barman n'étant pas censé s'asseoir pour tailler le bout de gras avec l'un de ses clients en particulier. Elric le savait très bien, mais il n'y avait décidément pas grand monde aujourd'hui, et si quelqu'un avait le toupet de lui faire, ne serait-ce qu'une remarque, il le carboniserait sur place. Après tout, il avait beaucoup donné dans ce qui n'était qu'une simple couverture d'agent du Fal'Cie...
Une fois la tarte englouti, le félin demanda son avis au canin, puis, se léchant les lèvres pour y faire disparaître les dernières traces de sucre, il prit la parole, un sourire ancré sur son visage, et le regard plongé dans celui du loup.

- Autre chose?

Bien entendu, Elric pensait à la commande de Keitaro d'un peu plus tôt "et peut-être... vous ?". Sa queue s'agita doucement, il avait l'impression d'avoir oublié quelque chose de capital.. Peut la raison première de la présence du loup? A savoir, l'envie d'avoir un guide et rien de plus...

_________________

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Invité, ta souffrance est mon extase~

Spoiler:
 




Merci Light :3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Keitaro Hayashi
Professeur ~


Messages : 73
Date d'inscription : 26/12/2011

MessageSujet: Re: Jouons ensembles, veux-tu bien? [PV : Keitaro Hayashi]   Mer 10 Oct - 10:37

- Je pense qu'une fois que vous aurez goûté aux desserts que nous proposons, vous regretterez de vous être abstenu.

Keitaro attendait tout de même d'avoir goûter avant d'énoncer son avis: mais si son guide disait cela c'était peut-être car c'était vrai. Après tout, Elric était bien son guide, pourquoi lui conseillerait-il des choses mauvaises ?

En tout cas, ce dernier alla aux cuisines après avoir débarasser l'assiette et les couverts. Il allait sûrement préparer le dessert lui-même. Le canin en était sûr, puisqu'il regardait au passage les deux imbéciles de serveurs qui s'excusaient au pied d'un client trempé de soupe. Tant pis, ce n'était pas sur le doux pelage du loup que c'était tombé alors il n'avait pas à s'énerver pour autant. Puis, le félin revint avec deux charmantes petites assiettes avec chacune une part de tarte au citron. D'ailleurs, il le lui fit remarquer avant de s'assoir à côté de son client.

Le loup se léchait les babines à la vue de la tarte soigneusement décorée. Ca n'avait pas l'air si sucré après tout, il se mit à l'attaque de la tarte jaune. Moelleuse et tendre, il avait légérement oublié le sucre de la tarte. Enfin, il finit cette dernière et remarquait aussitôt que le félin s'occupait à le regarder manger.

- Autre chose?

Keitaro ne savait pas quoi répondre, ah. Peut-être l'objectif principal qu'était sa sortie de l'académie ? Sûrement, enfin il remarquait la queue du félin se dandiner légérement et gracieusement.

- L'addition. Et peut-être prendez-vous votre rôle de guide de départ ?

Certes, c'était direct mais qu'Elric n'allait pas s'imaginer autre chose, Keitaro n'avait pas l'ambition d'avoir un(e) petit(e) ami(e) et encore moins faire des câlins au lit le premier soir. Le loup agitait légérement son oreille droite et remuait légérement la queue. Peut-être le félin attendait-il autre chose ? Il n'en savait rien, et ne voulait pas savoir. Ce qu'il voulait: faire du tourisme.

- Vous savez, mon but principal est de faire du tourisme. En tant que professeur je me dois de connaître un minimum la région...

Sur un ton honteux, il passait sa main derrière sa tête et grattait légérement cette dernière. On pouvait très bien voir son air gêné et cela le rendait encore plus mignon que d'habitude, le côté agressif du prédateur s'était évadé et laissait l'innocence d'un louveteau à la place.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elric Hamilton
Chef des hybrides~
avatar

Messages : 33
Date d'inscription : 30/09/2012

MessageSujet: Re: Jouons ensembles, veux-tu bien? [PV : Keitaro Hayashi]   Mer 10 Oct - 17:08

- L'addition. Et peut-être prendrez-vous votre rôle de guide de départ ?

Les oreilles du félin tiltèrent, pour lui, cela sonnait presque comme un reproche et il en était quelque peu vexé. Reflet de son humeur, sa queue qui jusque là se balançait doucement eut un geste brusque, néanmoins, Keitaro ne sembla pas s'en rendre compte. A ce moment, Elric crut perdre un compagnon du soir. Il en fut déçu... Encore une nuit à dormir seul. Il réussit à réprimer un soupir, et focalisa de nouveau son attention sur le loup qui reprenait la parole d'un air gêné. "Ca devrait être interdit d'être en même temps mignon et sexy..." pensa le chat agacé..

- Vous savez, mon but principal est de faire du tourisme. En tant que professeur je me dois de connaître un minimum la région...

Les oreilles d'Elric se dressèrent alors subitement. "Professeur?". Le félin paressait presque choqué d'entendre ça. Alors, son invité n'était autre qu'un des ennemis de son maître. Il passa nerveusement sa main dans son coup et gratta l'emplacement où se trouvait la puce. Il fallait qu'il se reprenne. Comme tous les employés de BlackHandEnergy n'étaient pas tous des hommes de Fal'Cie, les professeurs de Daisukia n'étaient pas tous au courant du conflit existant... La queue du chat fouetta l'air et balaya d'un coup toutes ses pensées parasites. Elric reprit une pose nonchalante, adossé à son plan de travail, il décocha un sourire furtif à Keitaro pour lui signifier que tout allait bien, et sa queue avait repris un balancement normal.

- Oui, je suppose que c'est l'un de vos nombreux devoirs..

Dans la tête d'Elric, une seule pensée résonnait à présent, il n'était plus question de savoir s'il aurait Keitaro ou pas, ou si celui-ci cherchait à détruire le Fal'Cie... Non, ce n'était pas le plus important. Dans tout les cas, il s'agissait d'un hybride, un loup. Ses capacités dépassaient celles des humains, et il pourrait devenir, comme Elric, un excellent pion du démon.
Le félin attrapa alors un bout de papier et griffonna un prix amplement acceptable dessus. Il le glissa jusqu'au loup et lui décocha un autre sourire en déclarant "Prix d'ami, en espérant vous voir souvent dans les environs". Son regard d'or était de nouveau posé sur Keitaro, mais il avait changé. Ce n'était plus le regard gourmand qui reflétait un désir charnel, non, c'était un regard brûlant aux aspects malsains. Les deux pouvaient se confondre venant d'Elric, mais la différence, bien que subtile, était là. Il y avait aussi, au fond des yeux du félin, quelques élans de tristesse et de compassion, mais les pensées associées à ces émotions avaient depuis longtemps étés enfouies au plus profond de lui...
Soudain, un homme imposant entra. Il avait une immense balafre sur la joue, mais loin de lui enlever son charme, elle le rendait d'autant plus terrible et hautain. Il salua d'une tape amical et bourrue les acôlytes du félin, qui s'étalèrent au sol sous le choc. Elric soupira et sourit. Il s'approcha doucement de Keitaro et lui glissa à l'oreille.

- C'est l'heure du rassemblement. Navré, mais je ne pourrais vous guider immédiatement, par contre, je peux vous donner rendez-vous ici, dans deux heures pour prendre mon poste.

Il s'arrêta un instant et jeta un bref regard au nouveau venu qui saluait joyeusement les quelques clients déjà présents. Puis, il reprit.

- Encore navré de devoir vous faire attendre... Si vous le voulez, vous pouvez rester ici... Le programme risque d'être... Très distrayant!

Pour être distrayant, ça allait l'être, surtout avec le nouveau venu. Celui ci était friand en tout genre des défis en tous genres, plus loufoques les uns que les autres. Il était particulièrement apprécié dans le milieu pour son côté détaché des affaires des truands. En bref, c'était un joyeux luron. Elric se recula et abandonna Keitaro pour aller saluer l'un de ses clients les plus fidèles. Il se haussa sur la pointe des pieds pour atteindre l'oreille de la montagne humaine. Le balafré c'était lui baissé pour écouter le murmure du félin, et une fois terminé, il déclara en riant et tapant amicalement le dos d'Elric qui tituba seulement sous l'impact.

- Hahaha! Toujours aussi coquin à ce que je vois, mon chaton!

"Toujours" répliqua Elric. Il retourna aux côtés de Keitaro, et s'appuya sur l'épaule de ce dernier, le questionna à l'oreille, admirant au passage le bijou qui l'ornait.

- Avez-vous fait votre choix?

_________________

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Invité, ta souffrance est mon extase~

Spoiler:
 




Merci Light :3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Keitaro Hayashi
Professeur ~


Messages : 73
Date d'inscription : 26/12/2011

MessageSujet: Re: Jouons ensembles, veux-tu bien? [PV : Keitaro Hayashi]   Mer 10 Oct - 17:39

- Oui, je suppose que c'est l'un de vos nombreux devoirs..

Devoir qu'il devait rendre à ses élèves bien entendu, après tout, qui voudrait d'un professeur inculte de la région, sensé apprendre des notions ? Et tout cas, Keitaro entendait légérement le ton déçu d'Elric qui reprenait peu à peu la forme. Tant mieux, il pensait qu'il avait fait quelque chose de mal, enfin, quelque chose qu'il pouvait regretter. Le félin lui donnait d'ailleurs l'addition fraîchement marquer sur une pauvre feuille de papier, ce n'était pas cher du tout et cela arrangeait bien le canin.

- Quel gentillesse pour ce prix d'ami, je vous revaudrais ça, Elric.

Le professeur sortit son porte-feuille, sortait la monnaie nécessaire et la déposait dans une petite assiette prévue à cet effet. Enfin, il glissait cette dernière vers le félin en souriant amicalement. Pourtant, la plupart des collègues au minou s'étaient étalés au sol, Keitaro n'avait pas compris. Il détourna le regard, jusqu'à voir qu'Elric s'était enfui du côté du nouveau venu pour le saluer; c'était sûrement un client les plus fidèles du bistrot. Il revenait, déclarant.

- C'est l'heure du rassemblement. Navré, mais je ne pourrais vous guider immédiatement, par contre, je peux vous donner rendez-vous ici, dans deux heures pour prendre mon poste.

Il s'arrêta un bref instant, et reprit.

- Encore navré de devoir vous faire attendre... Si vous le voulez, vous pouvez rester ici... Le programme risque d'être... Très distrayant!

Le loup préférait plutôt le calme, qu'être dans une fête avec pleins d'activités qu'il jugeait inutiles et ennuyeuses. Enfin, l'hybride regardait Elric à l'oeuvre. Il s'était approcher de la montagne et tout deux se comportaient comme de grands amis, ce qui décrochait un sourire à Keitaro. Au moins, s'il s'en allait, Elric pourrait s'amuser avant son retour. Le chat revint encore, mais cette fois-ci pour but de soutirer l'information: Keitaro allait-il rester ?

- Avez-vous fait votre choix?

Il hésitait. Bien qu'il préférait le calme étant donné sa seconde personnalité, il réfléchit un instant. Il était visiblement entre quatre murs et redeviendrait celui qu'il était originellement. Pourquoi ne tenterait-il pas ? Après tout, il pourrait très bien d'amuser avec son nouvel ami, avant de partir faire du tourisme !

- J'accepte, je reste.

Le canin fit un bref sourire après sa réponse, il espérait cependant que son aspect "chien-chien" cloîtré dans un espace limité ne se remarquerait pas trop. Il n'aimait pas les ordres, et ne voulait pas se faire passer pour un ridicule soumis.

- Quel est le programme ?

Il détourna la tête, cette fois-ci, vers le joyeux personnage rempli de joie. Allait-il être le chef de la parade ? Keitaro ne le savait pas et s'en fichait, tant qu'on ne lui donnait pas quelque chose de trop difficile à faire, ça irait.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elric Hamilton
Chef des hybrides~
avatar

Messages : 33
Date d'inscription : 30/09/2012

MessageSujet: Re: Jouons ensembles, veux-tu bien? [PV : Keitaro Hayashi]   Mer 10 Oct - 19:42

Le loup sembla hésiter quelques instants. Elric tapota le rebord du comptoir avec ses ongles en attendant une réponse de la part de son invité. Il avait décidé de le vendre à Fal'Cie, cela engendrait certainement un changement radical sur Keitaro, il espérait donc vraiment que celui-ci accepterait cette proposition, histoire de passer plus de temps en une aussi charmante compagnie. C'est pour cette raison que lorsque le loup déclara avec un sourire un"J'accepte, je reste.", Elric eu presque envie de pousser un soupir de soulagement.

- Quel est le programme ?

Elric se releva, libéra le canin de son poids. Il eut un sourire mystérieux et déclara sur le même ton.

- Ah, ça, c'est une surprise mon chère...

Keitaro n'avais pas de raisons de s'inquiéter. Tout se passa pour le mieu. Le géant balafré, sous le regard vigilant du félin, enchaînait défi sur défi. Tout d'abord, il proposa un bras de fer, puis il réclama des cerceaux à Elric. Ce dernier, toujours soucieux de satisfaire ses clients, répondait toujours à l'affirmatif. Keitaro participait avec plus ou moins d'enthousiasme, mais prit comme il l'était, Elric ne pouvait pas lui prêter autant d'attention qu'il l'aurait voulu.
Au concours de Oulawoop succéda celui dont le nom échappait toujours au félin. Il fallait traverser sous une corde toujours positionnée plus bas. Lorsqu'un de ses serveurs fit mine de se prêter au jeu, Elric le rattrapa bien vite, et après lui avoir fait comprendre avec un sourire glacial qu'encore une bourde de ce genre, et il pouvait définitivement dire adieux à son salaire du mois, le renvoya travailler.
Le reste se déroula sans accroc, puis vint le moment où la montagne humaine tira sa révérence. Celui-ci murmura un quelque chose aux oreilles du félin qui lui plut beaucoup. Il ronronna doucement et fit mine de le pousser avec sa queue, ce qui était bien entendu impossible... Il nettoya aidé de ses deux acolytes la salle. D'autre clients arrivaient, mais ils étaient plus calmes, et avaient moins besoin d'attention, enfin, ils n'en voulaient pas en fait. Elric jugea alors bon qu'il était temps pour lui d'honorer sa promesse envers le canin. Il lui ferait visiter la ville, puis terminerai par l'entreprise, là, il le piégerait. Un étau se resserra alors sur sa poitrine. Que ressentait-il à cet instant? Des remords? Il en fut tellement bouleversé qu'il tituba un instant et lâcha le plateau, heureusement vide, qu'il tenait dans ses mains. Les serveurs se précipitèrent sur lui et s’enquirent de son état. Le chat les repoussa bien vite. Sa queue fouetta l'air d'un geste exaspéré. Il se mordit la lèvre. Keitaro n'était pas le premier, et ne serait certainement pas le dernier qu'il livrerait à son maître, il n'avait donc pas à regretter quoique ce soit, et ce ne seront pas ses beaux yeux qui le feront changer d'avis.
Après avoir plus ou moins ordonné la salle, il donna quelques brèves instructions a ses employés et s'en retourna vers le loup. Sa démarche, bien qu'hésitante au début, reprit bientôt toute sa souplesse, il ne devait pas laisser paraître sa faiblesse. Il adressa alors un sourire rayonnant à son invité et déclara.

- Voilà, je suis maintenant à votre disposition!

Il fit signe à Keitaro de le suivre et emprunta le chemin de la sortie, prêt à lui faire visiter la calme Kamiki. Le loup semblait ravi par la perspective.

_________________

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Invité, ta souffrance est mon extase~

Spoiler:
 




Merci Light :3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Keitaro Hayashi
Professeur ~


Messages : 73
Date d'inscription : 26/12/2011

MessageSujet: Re: Jouons ensembles, veux-tu bien? [PV : Keitaro Hayashi]   Mer 31 Oct - 23:03

Suite -> [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Jouons ensembles, veux-tu bien? [PV : Keitaro Hayashi]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Jouons ensembles, veux-tu bien? [PV : Keitaro Hayashi]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Fallait pas être nul, qu'est-ce que tu veux que je te dise ?
» Jouons tu veux ? ▬ Perséphone Iermilov
» Je veux le beurre, l'argent du beurre et la crémière!!
» Je veux marcher sur la lune, mais l'avouer c'est m'humilier
» DE GABRIEL BIEN AIME A MARC BAZIN LES PRIMAIRES SANG UN CONSEIL ELECTORAL !e

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'académie Final Fantasy :: Ville de Kamiki :: Parc-
Sauter vers: